Actualités

COVID-19 : Point sur la situation en Vienne

 
 
COVID-19 : Point sur la situation en Vienne

Pour toutes les informations sur le Coronavirus et la situation en France www.gouvernement.fr/info-coronavirus   

Le Premier ministre a décrété l’Etat d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire à partir du samedi 17 octobre.

Aucune métropole du département de la Vienne n’est concernée par la mise-en place du couvre-feu.

Néanmoins, certaines règles s’appliquent à l’ensemble du territoire afin de freiner la circulation active du virus :

  • Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public.
  • Interdiction des rassemblements privés dans des ERP de type L ou CTS incompatibles avec le port du masque (mariage, soirée étudiante…) à compter du lundi 19 octobre 2020.
  • Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué : jauge de 4m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux dans les lieux à fréquentation « assise ».
  • Le télétravail est renforcé.

Les déplacements entre les départements ne sont pas interdits ou limités.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.

Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral.

Retrouvez les informations officielles sur la Covid-19 et la situation en France sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus


Suite aux annonces du ministre des Solidarités et de la Santé Olivier Véran ce mercredi 23 septembre, le département de la Vienne est désormais en zone alerte.

Une concertation locale conduite par le préfet est en cours afin de déterminer les mesures qui seront mises en place au niveau départemental. Les décisions seront annoncées par le préfet à l’issue de ces concertations ; les informations sur cette page seront mises à jour en conséquence.

Mesures prises par la préfète de la Vienne

  • Jusqu'au 9 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus qui accède aux fêtes foraines, marchés, brocantes, braderies et vide-greniers de plein air du département.
  • Jusqu'au 9 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus aux abords immédiats des établissements d'enseignement primaire, secondaire et supérieur ainsi que des restaurants et structures d’hébergement gérés par le Crous.
  • Jusqu'au 9 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans ou plus au sein des cimetières du département
  • Jusqu'au 9 novembre 2020 inclus, le port du masque est obligatoire pour toute personne de onze ans et plus dans l'ensemble des lieux publics suivants, qui pourront être modifiés au regard de l'évolution de la situation sanitaire :

Poitiers :

  • Rue du Chaudron d’Or
  • Place du Maréchal Leclerc
    RuesMasques-25septembre
  • L’Îlot Tison
  • Place Charles De Gaulle
  • Rue du Puygarreau
  • Rue des Grandes Écoles
  • Rue Le Bascle
  • Rue de l’Éperon
  • Rue Claveurier
  • Rue du Plat d’Étain
  • Rue du Marché de Notre Dame
  • Rue des Cordeliers
  • Rue de la Regratterie
  • Rue Henri Oudin
  • Rue Paul Guillon
  • Rue Saint Porchaire
  • Rue de la Marne : du croisement de la Rue Théophraste Renaudot à la Place du Maréchal Leclerc
  • Rue Gambetta
  • Rue de l’Ancienne Comédie : du croisement de la Rue de l’Éperon à celui de la rue Henri Oudin
  • Place Alphonse Lepetit

Buxerolles :

  • Place de l’Hôtel de Ville

Amendes

La violation des mesures énumérées ci-dessus est punie de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe = 135€


Rappel des mesures déjà en vigueur :
  • L’interdiction de la consommation debout dans les bars et restaurants ;
  • La fermeture administrative des bars et restaurants qui contreviennent aux règles sanitaires. Le contradictoire sera encore réduit, de vingt-quatre à six heures. Un bar contrôlé en infraction le soir pourra donc être fermé le lendemain ;
  • L’obligation de déclaration préalable à la préfète des rassemblements, réunions ou activités sur la voie publique ou dans un lieu ouvert au public de plus de 6 personnes (Déclaration préalable à une manifestation sur la voie publique ). Les règles sanitaires déclarées font l’objet d’une instruction stricte par les services préfectoraux. En cas de manquement, la préfète en prononce l’interdiction.

Un numéro vert répond en permanence à vos questions, 24h/24 et 7j/7 : 0 800 130 000 (Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux).

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au Covid-19? Je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU - 15

Trouvez les centres de dépistages près de chez vous :  https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prelevements


EHPAD

L’ARS Nouvelle-Aquitaine a rappelé à tous les établissements de Nouvelle-Aquitaine la nécessité de renforcer la vigilance sur le respect des gestes barrières et du protocole d’hygiène. Elle a par ailleurs demandé que les salles d’accueil sanitarisé (SAS) ou zones d’accueil identifiés à l’entrée soient réactivées dans la totalité des établissements concernés.

Le confinement en chambre doit être limité à des situations exceptionnelles. L’objectif est de maintenir les activités collectives en petits groupes (dans le respect strict des gestes barrières), préserver le lien avec les proches et éviter les ruptures d’accompagnement médical et paramédical.

Il est recommandé de réactiver les visites sur rendez-vous, organisées prioritairement dans un espace extérieur ou dans un espace dédié, avec le respect strict des gestes barrières. L’organisation des plages horaires de rendez-vous sera suffisamment étendue pour faciliter les visites des proches qui travaillent. Les familles et les proches seront tenus informés des modalités de ces visites. Les sorties individuelles des résidents pour se rendre au domicile de leurs proches seront exceptionnelles.

Les accueils de jour n’ayant pas d’entrée séparée seront fermés. Pour ceux continuant à fonctionner, les personnes présentant des vulnérabilités particulières (risque de dégradation de l’autonomie ou d’épuisement de l’aidant) seront privilégiées.

Pour les personnes qui ne pourront plus être accompagnées en accueil de jour, elles se verront proposer, en accord avec leur aidant, un accompagnement substitutif à domicile (interventions de natures différentes selon les besoins).

SANTÉ :

Si vous êtes une personne à risque vous pouvez :

  • bénéficier d’une consultation “bilan et vigilance” prise en charge par la sécurité sociale à 100% ;
  • continuer à bénéficier du dispositif d’activité partielle, si le télétravail est impossible et pour préserver votre santé.

Renforcement des capacités sanitaires et informations complémentaires : https://www.nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr/

SCOLARITÉ :

Les établissements accueillent les élèves selon les règles de présence normale.

Pour plus d’information : https://www.ac-poitiers.fr/

TRAVAIL :

S’agissant des conditions de travail en entreprise, le ministère du Travail et le ministère des Solidarités et de la Santé ont actualisé le protocole national  :

  • le télétravail n’est plus la norme mais il reste une solution à privilégier dans le cadre d’un retour progressif à une activité présentielle, y compris alternée, sauf pour les personnes fragiles. Par ailleurs, les travailleurs à risque de forme grave et les personnes partageant le domicile de personnes à risque de forme grave qui ne peuvent pas télé-travailler peuvent consulter leur médecin traitant ou leur médecin du travail pour se voir établir une déclaration d’interruption de travail [certificat d’isolement].
TRANSPORTS ET DÉPLACEMENTS :
  • vous déplacer librement sur l’ensemble du territoire métropolitain : la restriction des 100 km ne s’applique plus ;
  • emprunter un véhicule partagé (taxis, VTC, covoiturage) avec d’autres passagers (seront autorisés 2 passagers par rangée de siège).

Pour les déplacements à l'étranger : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/