Actualités

Le dispositif d’alerte pour les victimes de violences conjugales

 
 
Le dispositif d’alerte pour les victimes de violences conjugales

Dans la période actuelle de confinement, l’État reste vigilant concernant la prise en charge des personnes victimes de violences sexistes, sexuelles et conjugales.

Le Ministre de l’Intérieur a convenu avec la présidente du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens, que, durant cette période de confinement, les victimes de violences conjugales et intra-familiales pourraient se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile, pour y être accueillies et pour permettre concomitamment un signalement immédiat aux forces de sécurité intérieure.

Ces forces ont reçu pour consigne d’intervenir en urgence pour les appels provenant des pharmacies (composer le 17 ou le 112 depuis un téléphone portable). Ce dispositif permet une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente ainsi qu’une prise en charge rapide des victimes ; il facilite le dépôt de plainte, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri des victimes malgré le confinement.

En parallèle toutes les structures auxquelles les victimes peuvent, dans la Vienne, s'adresser en temps ordinaire, restent disponibles pour une écoute, un suivi, un accompagnement ou un hébergement, même si elles fonctionnent en télétravail.

Ain si le CIDFF, le Planning Familial, la Croix Rouge Française, le Service d’aide aux victimes de l’association PRISM, Audacia et les intervenants sociaux en police et gendarmerie continuent d'assurer leur mission.

Ces structures peuvent donc recevoir les appels des victimes, mais aussi les appels des voisins, des amis, qui jouent un rôle extrêmement important dans le signalement des faits qui leur paraissent inquiétants.

Le 3919, numéro national gratuit, reste opérationnel et propose une écoute à distance. La ligne est ouverte du lundi au samedi de 9h à 19h.

Enfin, la plateforme www.arretonslesviolences.gouv.fr est active 24h/24h, 7 jours sur 7. Elle offre la possibilité de dialoguer avec des forces de l’ordre formées aux violences sexistes et sexuelles de manière anonyme, sécurisée et silencieuse ; de signaler des violences et de pouvoir bénéficier d'assistance et de conseils.

Les coordonnées des structures locales :

CIDFF 05 49 88 04 41

Planning Familial 06 40 21 09 26

Croix Rouge Française 05 49 88 04 31

Service d’aide aux victimes 05.49.00.26.52 et 06.22.05.18.12

Numéro d’alerte par SMS 114

A l’origine numéro d’urgence pour les personnes sourdes et malentendantes, le 114 est élargi à toutes les victimes de violences qui ne peuvent pas sortir de chez elle, ni faire de bruit.

numéro 114

> Affiche Lieux Ressources - préfecture de la Vienne - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,13 Mb

Capture affiche liste des contacts