Actualités

Plan hiver 2019-2020 : 95 places supplémentaires

 
 

Le plan hiver a commencé officiellement le 1er novembre pour une durée de 5 mois. Il va se traduire par l’ouverture progressive de places d’hébergement et la mobilisation des dispositifs de veille sociale.

Dans la Vienne, ce sont actuellement 433 places d’hébergement (dont 147 en urgence) qui sont ouvertes à l’année contre 386 places en 2018 grâce à la pérennisation et à la création de nouvelles places depuis l’hiver dernier.

95 places supplémentaires en hébergement d’urgence pourront ouvrir progressivement pour la période hivernale ce qui portera la capacité d’accueil à 528 places.

Le SAMUService d'aide médicale urgente social a été renforcé cette année. Les maraudes tournent un jour sur deux et quotidiennement pour les périodes les plus froides. Le Samu social s’attachera à identifier les personnes en très grande précarité refusant les propositions d’hébergement ou n’appelant plus le 115 dans la perspective de mettre en place des orientations adaptées à ce public. Les accueils de jour sont également mobilisés en élargissant leurs plages horaires d’ouverture.

Enfin, un comité de veille sociale se réunit mensuellement associant les partenaires concernés afin d’effectuer un suivi du dispositif hivernal et assurer une coordination des acteurs de l’hébergement, de la veille sociale et de la santé.

Le plan hiver 2019/2020 de la Vienne s’inscrit globalement dans le dispositif hivernal régional. Ainsi en Nouvelle Aquitaine, 843 places temporaires sont mobilisables. Elles s’ajoutent aux 2933 places d’hébergement d’urgence ouvertes de manière pérenne ce qui porte le parc d’hébergement d’urgence à un niveau jamais atteint de 3776 places pour la période hivernale. Sur la même période, le parc total d’hébergement (urgence, insertion, stabilisation) s’élèvera par conséquent à 6186 places pour la région Nouvelle-Aquitaine.

Partout en Nouvelle-Aquitaine, les services de l’État sont mobilisés pour venir en aide à ces publics, les mettre à l’abri et engager un travail d’évaluation sociale et d’accompagnement.