Actualités

Prévention des défenestrations accidentelles d'enfants

 
 
Prévention des défenestrations accidentelles d'enfants

Santé publique France renouvelle la campagne de prévention contre les défenestrations accidentelles afin de sensibiliser les parents d’enfant en bas âge et les informer sur les précautions à prendre.

Chaque année, plusieurs dizaines d’enfants chutent accidentellement d’une fenêtre ou d’un balcon. Ces accidents de la vie courante ont des conséquences redoutables, d’autant qu’ils surviennent surtout chez les très jeunes enfants.

Quelques chiffres

affiche_defenestration_garcon

Selon la dernière enquête réalisée en 2013 par Santé publique France en collaboration avec l’hôpital Necker-enfants malades :

  • les chutes accidentelles de grande hauteur concernent surtout les enfants de moins de 6 ans (62 %), majoritairement des garçons (70 %) ;
  • dans 49 % des cas, la chute a eu lieu alors que l’ouverture disposait d’une protection et dans 50 %, un meuble se trouvait sous l’ouverture ;
  • dans 82 % des chutes, un adulte était présent dans le logement au moment de la chute. Un meuble se trouvait sous l’ouverture dans plus de la moitié des cas.

Ces accidents ont principalement lieu pendant les heures de préparation des repas au printemps et en été.

Une campagne d’affichage pour inciter à la vigilance

affiche_defenestration_fille

Afin de sensibiliser les parents d’enfants en bas âge et de les informer sur les précautions à prendre pour éviter les défenestrations, Santé publique France diffuse deux affiches. Elles rappellent qu’il ne faut jamais laisser un enfant sans surveillance près d’une fenêtre ouverte ou sur un balcon, ni disposer à ces endroits des meubles ou des objets que les plus jeunes pourraient "escalader".