Radon

Le potentiel radon dans la Vienne

Le radon est présent en tout point du territoire et sa concentration dans les bâtiments est très variable : de quelques becquerels par mètre-cube (Bq.m-3) à plusieurs milliers de becquerels par mètre-cube. Un potentiel radon (zonage 1, 2 ou 3) est défini pour chaque commune.

Parmi les facteurs influençant les niveaux de concentrations mesurées dans les bâtiments, la géologie, en particulier la teneur en uranium des terrains sous-jacents, est l’un des plus déterminants. Elle détermine le potentiel radon des formations géologiques : sur une zone géographique donnée, plus le potentiel est important, plus la probabilité de présence de radon à des niveaux élevés dans les bâtiments est forte. Sur certains secteurs, l'existence de caractéristiques particulières du sous-sol (failles, ouvrages miniers, sources hydrothermales) peut constituer un facteur aggravant en facilitant les conditions de transfert du radon vers la surface et ainsi conduire à modifier localement le potentiel.

La connaissance des caractéristiques des formations géologiques sur le territoire rend ainsi possible l’établissement d’une cartographie des zones sur lesquelles la présence de radon à des concentrations élevées dans les bâtiments est la plus probable. Ce travail a été réalisé par l’IRSN à la demande de l'Autorité de Sûreté Nucléaire et a permis d’établir une cartographie du potentiel radon des formations géologiques du territoire métropolitain et de l'Outre-Mer.

Le territoire national est divisé en trois zones à potentiel radon définies en fonction des flux d’exhalation du radon des sols (article R1333-29 du Code de la santé publique) :
 - Zone 1 : zones à potentiel radon faible
 - Zone 2 : zones à potentiel radon faible mais sur lesquelles des facteurs géologiques particuliers peuvent faciliter le transfert du radon vers les bâtiments
 - Zone 3 : zones à potentiel radon significatif

L'arrêté interministériel du 27 juin 2018, délimite les zones à potentiel radon pour chaque commune. 

Dans la Vienne :

 - 28 communes sont classées en zone 3 : Adriers, Anché, Asnières-sur-Blour, Availles-Limouzine, Ayron, Bourg-Archambault, Brigueil-le-Chantre, Champagné-Saint-Hilaire, Iteuil, Lathus-Saint-Rémy, Latillé, Le Vigeant, Ligugé, L'Isle-Jourdain, Luchapt, Millac, Moulismes, Moussac, Mouterre-sur-Blourde, Nérignac, Persac, Plaisance, Pressac, Queaux, Saint-Léomer, Sanxay, Saulgé, Smarves

- 6 communes sont classées en zone 2 : Benassay, Coulonges, Curzay-sur-Vonne, Jazeneuil, Lusignan, Pouancay

- le reste du département est classé en zone 1

Pour en savoir plus, consulter le site internet de l'IRSN

La carte ci-après présente le zonage du potentiel radon pour les communes de la Vienne.

> Le potentiel radon dans la Vienne - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,64 Mb