Actualités

Où trouver un installateur agréé d'éthylotest anti-démarrage (EAD) ?

 
 
Où trouver un installateur agréé d'éthylotest anti-démarrage (EAD) ?

Afin de faciliter l'installation d'éthylotests anti-démarrage (EAD), la Sécurité routière met à disposition des usagers sur son site Internet une carte nationale des installateurs agréés d'EAD, par département et par région

https://www.securite-routiere.gouv.fr/reglementation-liee-lusager/conducteurs-avec-ead/liste-nationale-des-installateurs-ead

Éthylotest anti-démarrage (EAD)

Déployé à compter du 2 mars 2020 dans la Vienne, cette mesure donne la possibilité à la préfète, d’autoriser un conducteur contrôlé avec un taux d’alcool supérieur à 0,8 g/l dans le sang, dont le permis pourrait être suspendu par décision préfectorale, de continuer à conduire à condition que son véhicule soit équipé d’un EAD installé par un installateur agréé, à ses frais.

Cette alternative permet ainsi à l’usager de conserver son travail et de contribuer à rester dans une dynamique sociale et notamment d’emploi, ce qui peut être remis en cause du fait de la suspension du permis de conduire.

Quel installateur dans la Vienne ?

Bernis Trucks, situé zone de la République à Poitiers. Cet installateur propose le dispositif à la location,

  • Installation…………………………….. 487,20 €
  • Désinstallation………………………… 259,20 €
  • Abonnement mensuel de 3 à 6 mois… 96,00 €

A cette somme, il convient d’ajouter une caution variant de 100 à 150 €, caution qui sera restituée lors de la désinstallation.

La démarche est simple pour le contrevenant, celui-ci se rend chez l’installateur avec l’arrêté pris par la préfecture, l’autorisant à conduire sous réserve d’équiper son véhicule d’un EAD. La pose de l’EAD demande un délai de 7 à 10 jours, comprenant le temps pour la constitution du dossier et la pose effective.

A noter que pendant ce délai, le permis de conduire de l’usager est suspendu, il n’est donc pas autorisé à conduire tant que son véhicule n’est pas équipé.

Les conditions d’éligibilité sont les suivantes :

  • taux d’alcoolémie entre 0,40 mg/l et 1,00 mg/l d’air expiré (ou de 0,80 à 2,00 g/l de sang),
  • pas d’infraction connexe commise le jour de l’infraction, quels qu’en soient les motifs,
  • pas d’autre mesure de suspension quels qu’en soient les motifs,
  • pas d’accident corporel responsable,
  • détention d’un capital de 7 points au minimum,
  • pas de permis probatoire.